Foire Aux Questions.

Réponse de Gérard Scortecci aux détracteurs de l'implantologie basale

Cliquer sur l'image.

Faut-il préférer des dents vissées ou des dents scellées ?

Sans hésitation, Il faut préférer les prothèses vissées car elles sont démontables, donc faciles à corriger si nécessaire...

Par contre les dents scellées occasionnent des problèmes très gênants voire gravissimes :

Je souhaiterais savoir comment il est possible de connaître les implantologues qui sont spécialisés dans le basal. J'aurais aimé aussi savoir pourquoi tous ne le font pas : ils trouvent que cela n'a pas encore fait ses preuves ? Ce n'est pas encore tout à fait homologué (je parle avec un langage non approprié mais c'est pour bien me faire comprendre en bon ignorant de la chose médicale que je suis)? Est-ce trop récent pour que tous le monde y soit passé ? Enfin dernière questions si le basal est si extraordinaire pourquoi ne le fait-on pas même quand il y a suffisament d'os pour mettre un implant classique ? Merci de vos réponses.

1. Il est interdit de diffuser des listes de praticiens à cause de la loi qui interdit aux praticiens de faire de la publicité. Pas de liste de parodontologues, d'implantologues quelle que soit la technique, d'occlusodontistes, d'orthodontistes utilisant la technique Invisaling ou l'orthodontie linguale... Certains sites internet passent outre, aux risques et péril des praticiens qui y figurent.

2. L'implantologie basale est conforme aux données acquises de la science. Elle est reprise dans le fascicule distribué par l'association française d'implantologie pour remettre aux patients. Cette implantologie est enseignée à l'université, donc est validée par les autorités académiques contrairement à l'homéopathie, par exemple...

3. L'enseignement universitaire est assez récent. Les gens qui ont de l'expérience en basale se sont formés par pure passion, depuis plus de vingt ans, à leurs frais, par compagnonnage et sont de ce fait peu nombreux. L'expérience ne s'acquiert pas de suite et la chirurgie pour la basale est hors de portée de ce que font beaucoup de chirurgiens dentistes capables de placer un petit cylindre de temps en temps dans une montagne d'os. Les stomatologues eux, ne sont pas toujours formés aux réhabilitations dentaires qui sont une suite logique de la basale avec mise en charge immédiate... et les chirurgiens maxillo faciaux, non plus mais les choses sont en train de changer !

4. Pour mettre un implant cylindrique, il faut ouvrir moins largement la gencive et moins dénuder l'os, donc même les implantologues de basale évitent des gestes inutiles qui rendent les suites opératoires plus ennuyeuses pour les patients. De plus, un cylindre se pose verticalement, un disque latéralement. Quand vous reliez les deux par un bridge rigide, vous ne pouvez plus sortir les implants en tirant verticalement ni latéralement. Il y a un verrouillage qui explique, entre autre, les excellents résultats des mises en charges immédiates en implantologie basale.

5. Enfin, toutes les personnes intéressées par la vente d'implants cylindriques, par le recours aux greffes et ceux qui ne savent poser que du cylindre font de l'obstruction systématique à cette technique parce qu'ils ne la maîtrisent pas.